Travaux

  • Au 7 août 2015 : Travaux route de Marspich
  • Au 9 janvier 2014 : Travaux au gymnase de l’ASTTT
  • Au 21 novembre 2013 : Ecole Marcel Pagnol
  • Au 21 novembre 2013 : Fondation du gymnase de l’ASTTT
  • Au 20 septembre 2013 : Démolition du gymnase de l’ASTTT
  • Rue de Wain

Poursuite des travaux de réhabilitation de la rue de Wain avec la création d’un plateau surélevé, la pose de nouveaux pavés afin d’enlever les anciennes pierres calcaire qui étaient dangereuses.

  • Création de places de parking et sécurisation aux abords du groupe scolaire “Le Moulin”
  • Réhabilitation de la rue des Jardins

La réhabilitation complète de la rue des Jardins : nouvel enrobé pour la voirie, plantation d’arbres d’alignement et création de trottoirs aux dimensions normalisées et d’emplacements de stationnement. Deux ralentisseurs et du mobilier urbain seront répartis tout au long de la rue. Ces travaux commenceront à la fin du mois d’août, après la création du plateau surélevé de la Route de Marspich. Ils dureront quatre semaines.

  • Entretien des courts de tennis

Les services techniques de la Ville, chaque année au printemps, entreprennent l’entretien des quatre courts de tennis de Terville (trois courts extérieurs, un court intérieur). Chaque court nécessite une journée complète de travail pour le nettoyer, le « démousser » et y poser un produit anti-mousse.

  • Le bout de la rue Saint Jean éclairé

Raymond Ackermann, Adjoint au maire et Robert Berardi, conseiller municipal délégué, se sont rendus sur le chantier d’installation de l’éclairage public en bout de la rue Saint Jean. 7 candélabres vont en effet y être posés dans quelques jours, afin de sécuriser cette partie de la rue, récemment habitée. Dans le courant de la semaine prochaine, du béton sera coulé dans des trous d’1m3 creusés pour recevoir ces lampadaires.

  • Travaux au plan d’eau

Raymond Ackermann, Adjoint au maire, et Robert Berardi, conseiller municipal délégué, ont rencontré les agents des services techniques municipaux travaillant sur deux sites à proximité du plan d’eau. Autour du kiosque, les dalles, abîmées par les hivers successifs et soulevées par les racines, ont été enlevées et seront remplacées par une partie en béton, une partie engazonnée et une partie fleurie. Le cheminement à proximité du kiosque sera rendu praticable à l’aide d’un nouvel apport de schiste permettant ainsi de garder cet espace de promenade cohérent avec les abords existants.Autour de l’aire de jeux, le sable, peu hygiénique, a été recouvert sur 2100 m2 par 100 tonnes de terre amenés par les agents des services techniques. Cet énorme travail permettra dans quelques jours de planter du gazon sur la totalité de cette superficie.

  • Le cheminement à l’entrée du cimetière refait

Les dalles posées tout au long du cheminement situé à l’entrée du cimetière dans l’espace paysager, n’étaient pas judicieusement placées et nécessitaient de grandes enjambées fort peu pratiques en réalité pour ses usagers. C’est pourquoi les services techniques municipaux le transforment sur ses 250 mètres linéaires en creusant une tranchée, en y déposant un film anti-repousse de mauvaises herbes et enfin en y assurant un apport de gravier. Raymond Ackermann, Adjoint au Maire, et Robert Berardi, Conseiller municipal délégué, ont tenu à rencontrer les agents du service des espaces verts de la Ville afin de mesurer l’ampleur du chantier.

  • Le blockhaus du bois de Terville nettoyé et sécurisé

Raymond Ackermann, Adjoint au Maire, et Robert Berardi, Conseiller municipal délégué, se sont rendus sur le site d’un ancien « squat », récemment découvert par le service des espaces verts dans un blockhaus situé à proximité du parcours de santé, rénové par la Ville de Terville il y a quelques années à l’occasion des journées du patrimoine.

Aujourd’hui, cet abri, construit par les troupes de réserve allemandes lors de la première guerre mondiale en 1915, a été complètement nettoyé et surtout sécurisé. Les quatre accès, pensés à l’époque dans le cadre d’un véritable système d’aération, sont désormais fermés aux squatteurs. Ce blockhaus, composé de cinq grandes et trois petites salles, pouvait abriter pas moins d’une cinquantaine de soldats allemands en cas de bombardement ou d’attaques. Détail original de cet ouvrage militaire tervillois : des toilettes en porcelaine y ont été aménagées lors de sa construction. A noter enfin que ce blockhaus tervillois est particulièrement intéressant pour les historiens. En effet, si ces ouvrages sont en effet allemands, il nous faut remonter au début du 20ème siècle pour en connaître l’origine. A ce moment de l’histoire, l’Allemagne est soucieuse de conserver les territoires qu’elle a annexés en 1871. Elle s’empresse donc de moderniser les places de Metz et de Thionville. Ainsi, dès 1899, une ceinture de forts modernes est construite autour de Metz. A Thionville débute la construction du fort de Guentrange, suivie par celle d’Illange en 1903, puis de Koenigsmacker en 1905. L’ensemble des fortifications de Metz et de Thionville porte le nom de « Moselstellung » et sera renforcé jusqu’à la première Guerre Mondiale. En 1915 et 1916, les Allemands organisent la position bétonnée de Thionville. Tracée en arc de cercle, cette position s’appuie sur la Moselle en amont et en aval de Thionville, à hauteur des forts d’Illange et de Koenigmacker. Elle comporte 219 abris sur deux lignes, les plus solides et vastes étant situés à l’arrière. Le 1er avril 1916, tous les chantiers sont arrêtés, les personnels et les matériels transférés au sud de Metz, là ou le front est le plus menacé.

Aujourd’hui, on distingue une première ligne de ces petits abris le long du ruisseau du Veymerange. La seconde ligne se situe en lisière du bois : les abris y sont plus vastes et la plupart sont numérotés. Un cartouche nous indique que le 15ème Régiment d’Infanterie de la Landwher a construit l’ouvrage à Terville. Un observatoire, un poste de commandement, des tranchées et des réseaux de barbelés complétaient ce dispositif.

  • Nettoyage d’un ancien squat dans un blokhaus de la forêt de Terville

A l’occasion des journées du patrimoine, les services techniques municipaux avaient mis à jour et nettoyé un blokhaus situé dans la forêt de Terville.

Depuis quelques jours, des coureurs et marcheurs nous signalent la présence d’un ancien squat à cet endroit : matelas, sommiers et cannettes de bière jonchent le sol.

Les services techniques vont s’employer dès la semaine prochaine à nettoyer ce site pour rendre à ce blokhaus sa valeur historique et de mémoire.

  • Travaux THOME

Route de Verdun, vous pouvez suivre jour après jour la déconstruction de l’entreprise Thomé – Groupe Hubert, qui, depuis la fin de l’année dernière, a déménagé à Manom.

  • L’aire multisports des Acacias

C’est à la suite du souhait formulé par les jeunes du quartier des Acacias, qui se sont organisés et ont contacté les Elus municipaux et l’association Emergence, que le réaménagement du petit stade du quartier des Acacias en « city stade » a été décidé. Ce terrain multisports est utilisé depuis toujours et surtout est particulièrement respecté par ses usagers. Il s’agit de remplacer entièrement le gazon synthétique, lequel a tout de même 16 ans, d’installer aux extrémités du terrain un pare-ballon de 3 mètres au dessus de panneaux de grillage de 2 mètres, et d’aménager un éclairage supplémentaire pour permettre aux usagers de profiter du stade jusqu’à 22 heures, notamment en été. Ces travaux sont réalisés pour un montant de plus de 30 000 euros, l’éclairage étant, lui, géré directement par la municipalité.

  • Peupliers à l’arrière des rues d’Anjou et de Gascogne

De nombreux riverains ont interpellé la commune au sujet du caractère potentiellement dangereux que représenteraient les peupliers noirs d’Italie implantés à l’arrière des rues d’Anjou et de Gascogne.

Les différentes études menées conjointement avec l’Office National des Forêts sur ce sujet indiquent que ces végétaux sont particulièrement fragilisés et présentent un danger pour les riverains et les habitations en cas de vents forts ou de tempêtes.

En effet, deux faits marquants ont touché cette série d’arbres préalablement à leur gestion par la ville de Terville. D’une part, ils ont subi une “taille de rabattage” trop violente, or le peuplier est un arbre qui réagit très mal à la taille et cet élagage sévère a provoqué une altération du bois. D’autre part, des plaies ont altéré le tronc, ce qui a favorisé l’installation de parasites qui ont affaibli considérablement les arbres jusqu’à leurs collets.

En conséquence et durant une période de 15 jours, la municipalité est contrainte de procéder à la suppression de ces végétaux qui seront remplacés par la plantation d’essences adaptées dans le cadre d’une réflexion globale sur l’aménagement paysager du site.

  • Attention peinture fraîche !

Les vestiaires du stade Châtillon, utilisés principalement par les joueurs du club de football américain de Terville, sont en cours de réfection.
Au programme : peinture et changement de toutes les portes.
Ce «coup de jeune» nécessitera 3 semaines de travail pour les services techniques de la Ville.

  • Les travaux Cité de Verdun

Les importants travaux de rénovation de la Cité de Verdun ne s’interrompront pas une seule journée cet été. La très bonne nouvelle concernant ce chantier, essentiel pour les Tervillois, est qu’il a pris de l’avance. Initialement prévu sur 30 mois, il a aujourd’hui gagné 6 mois ! 6 mois de tranquillité pour les riverains, ce n’est pas rien. D’ici à la fin de cette année, tout les travaux d’assainissement seront réalisés et la rue Victor Hugo totalement terminée.

  • Entretien des espaces verts

La saison estivale est propice à l’entretien des plantations et des espaces verts : tonte, coupe, entretien, désherbage, arrosage… L’équipe des espaces verts est sur le pont tout l’été. Les plantes bisannuelles ont été commandées et seront plantées à la rentrée. Elles dureront jusqu’au printemps prochain.

  • Révision des bâtiments communaux

Juillet et août sont propices à des révisions importantes dans les bâtiments communaux par les services techniques municipaux, notamment dans les écoles, l’école de musique et les logements mis à disposition par la Municipalité : électricité, mise en peinture de certains locaux, vérification des sanitaires… La Municipalité a pris en compte les doléances des directeurs des écoles et des enseignants tout au long de l’année scolaire.

  • 5 nouveaux garages, rue Fabert

Les vieux garages rue Fabert, en mauvais état et placés sur l’emprise de la future extension du gymnase de l’ASTTT,  ont été détruits, et remplacés par 5 nouveaux garages, dédiés aux locataires de la rue Fabert.

    • Travaux autour de l’école Pomme d’Api et Le Moulin, au 22 août 2013.
    • Installation d’une aire de jeux pour les enfants aux abords de l’école Pomme d’Api.
    • Futur emplacement du potager des enfants de l’école maternelle Pomme d’Api.
    • Rafraichissement de l’école Pomme d’Api et réalisation d’un accès et parking “minute” au niveau du groupe scolaire Le Moulin.

Retrouvez le reportage du Journal de Terville n°30 sur les travaux “Cité de Verdun”.

Les élus Raymond Ackermann, Robert Berardi et Jean-Paul Boulay ont fait le tour des récents travaux de voiries qui ont notamment pour objectif de sécuriser la population : réalisation de plateaux surélevés, ou ralentisseurs, mise à zone 30, création de trottoirs, éclairage public… La municipalité a souhaité réagir à une forte demande des Tervillois. La vitesse excessive des voitures et des deux-roues a rendu dangereux certains quartiers.

Pour information, tous les ralentisseurs sont aux normes, la pente  ne dépasse pas les 10 %.

  • La route de Marpisch

Un plateau surélevé vient d’être réalisé sur la route de Marspich pour réduire la vitesse sur cet axe particulièrement chargé. Sur cette route départementale qui supporte un trafic important ont eu lieu des accidents très graves. Les Tervillois nous signalent régulièrement des excès de vitesse, confirmés par les contrôles des polices nationale et municipale, et des incivilités.

Pour pouvoir réaliser ces travaux très attendus de tous, la municipalité a dû préalablement passer une convention avec le Conseil Général de la Moselle qui gère les routes départementales, même si ce chantier est entièrement financé par la Ville.

Ce nouveau ralentisseur a également pour objectif de permettre aux riverains de la rue des Jardins d’accéder à leur domicile dans les meilleures conditions de sécurité. Il sera prochainement doté d’un éclairage public sécurisant et d’une résine le rendant plus visible.

  • La rue des Jardins

La rue des Jardins a été entièrement reprise. L’état de la chaussée s’est en effet fortement dégradé avec les années. Des trottoirs vont être créés, dont les normes correspondront à son utilisation par les personnes handicapées ou à mobilité réduite. Un ralentisseur y sera installé et des arbres seront plantés cet automne pour agrémenter la rue.

  • La rue Mozart

Deux ralentisseurs ont été réalisés sur cette rue signalée comme dangereuse par les riverains, notamment à cause de son virage. Les services techniques vont y ajouter du mobilier urbain afin d’obliger les véhicules à ne pas contourner les ralentisseurs. Les habitants ont également demandé à ce que leur rue soit placée en zone 30. Ce sera chose faite.

  • La rue Pasteur

La municipalité a profité de la réhabilitation de la Cité de Verdun en cours pour créer à proximité du groupe scolaire du Moulin un parking d’une capacité de 40 places qui permet l’accueil et le stationnement des enseignants et des parents d’élèves. Ces places de stationnement ont une double utilité car elles sont occupées le soir, la nuit et le week-end par les riverains du quartier. Ce parking a été conçu avec des pavés spéciaux et drainants. Des noues seront réparties dans les espaces verts pour récupérer les eaux fluviales et les infiltrer sur place. Un éclairage public sera aménagé pour sécuriser le parking. Ce parking a été créé à la demande et en accord avec les riverains, les parents d’élèves, les enseignants et les élus.

  • La rue du Ruisseau

La rue du Ruisseau a été reprise dans sa totalité au printemps, en même temps que la rue Foch. Cette rénovation a eu pour conséquence involontaire d’inciter les automobilistes à augmenter leur vitesse. Il a donc été décidé avec les riverains de créer deux ralentisseurs rue du Ruisseau et un ralentisseur rue Foch. La rue du ruisseau sera également interdite aux poids lourds : un mobilier limitant cet accès sera bientôt mis en place. Cet axe sera mis en zone 30.

  • Le chemin des Bleuets

Le Chemin des Bleuets est doté d’un nouvel enrobé. Là encore, il s’agit d’une forte demande des riverains qui empruntent quotidiennement ce chemin pour accéder à l’église, à la place de la convention nationale, à la rue du Marché et à leur garage. En raison du nombre important de déjections canines tout au long de ce chemin, une borne de propreté canine y sera prochainement installée.

  • Le chemin des Jonquilles

Nouvel enrobé également pour le chemin des Jonquilles qui permet ainsi de mieux desservir les voies intérieures du village : rue de Wain, rue Basse, et la rue de Verdun. Le chemin des Jonquilles étant un lieu de promenades pour les chiens et leurs propriétaires, il fera également l’objet d’une attention particulière de la part de la police municipale en raison des nombreuses déjections canines qui en détériorent l’aspect.

  • La rue de Wain

La rue de Wain inaugure la rénovation complète du village qui sera poursuivie l’année prochaine par des travaux rue Basse. Les riverains ont été régulièrement consultés et leurs souhaits ont été pris en compte.

Les pierres calcaires, fortement dégradées et glissantes en cas de gel, ont été remplacées par des pavés en béton de deux couleurs. Les arbres qui poussaient sur les conduites de gaz ont été enlevés et seront remplacés cet automne. Du mobilier urbain sécurisera les piétons à certains endroits de la rue. Les luminaires seront repeints. Les espaces verts seront réaménagés tout au long de cet automne et cet hiver.

  • Travaux rue de Wain
  • Gendarmes couchés rue Victor Hugo
  • Enrobé devant l’école Pomme d’Api
  • La rue Foch refaite

Dans le cadre du programme annuel de réfection des voiries de la commune, la fin de la rue Foch, à hauteur de Panilor, a été refaite et bénéficie désormais d’un enrobé neuf. L’autre partie de la rue Foch sera réhabilitée une fois la résidence « Le Maréchal », actuellement en cours de construction à l’entrée de la rue, terminée car elle nécessitera des raccordements aux différents réseaux.

Rénovation et agrandissement de l’aire de jeux du parc Châtillon
Nombreuses sont les familles tervilloises à avoir formulé le souhait de pouvoir profiter pour cet été des aires de jeux dans les parcs tervillois.

C’est ainsi que l’aire de jeux du parc Châtillon sera rénovée et qu’un espace de 260 m2 y sera dédié aux enfants de 2 à 6 ans. Posée sur un sol amortissant de couleur, cette aire sera protégée par une clôture et entourée de gazon synthétique. Elle proposera aux enfants toutes sortes d’activités, des jeux à ressorts, une marelle, une structure château avec un toboggan….

L’espace ludique du parc Lyautey sera très bientôt réhabilité, un square pour les enfants sera créé à proximité de l’école Pomme d’Api courant septembre et une aire de jeu sera installée à l’angle de la rue Maurice Barrès et de la rue Victor Hugo avant l’été.

  • Entretien du sol de l’aire de jeux de la Baleine Bleue

Le sol souple sur lequel est située l’aire de jeux extérieure de la crèche la Baleine Bleue, nécessite un nettoyage en profondeur et un entretien régulier car il est en contact avec les enfants. C’est ce à quoi se sont attelés les agents des services techniques.

  • Eclairage du Val de Terville

Dans le cadre de la poursuite de la mise en place d’un nouvel éclairage public dans le Val de Terville (rue Langevin, rue Lemonnier, boucle Denis Papin), le chemin Elsa Triolet accueille trois lampes équipées de sources lumineuses LED, dont une munie d’un détecteur de proximité. Le principe ? La luminosité de cette lampe fonctionne à 50% de sa puissance totale, tout en éclairant la totalité du chemin, et s’intensifie jusqu’à 100% à l’approche d’une personne. Si ce système plaît aux riverains, il sera étendu à d’autres candélabres.

  • Nouvel enrobé, Route de Veymerange

La voie centrale de l’enrobé de la Route de Veymerange, du Domaine de la Forêt au Parcours de Santé a été entièrement refaite et un traçage routier a été effectué pour délimiter la chaussée.

  • Traçages routiers

La Municipalité profite de l’été, propice aux traçages routiers : stops, bandes transversales, stationnement, cédez-le-passage, « dents de requin » sur les plateaux surélevés, etc.…

  • Aménagement floral aux abords de la médiathèque

Pour embellir notre nouvelle médiathèque, un aménagement floral provisoire a été apporté autour du bâtiment.

  • Columbarium

Des niches supplémentaires ont été installées dans notre columbarium.

Vidéo

Articles Journaux de Terville

Articles de presse

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×